13 Sep

Bonsoir à toutes et tous,

J’aimerais profiter de cette occasion pour vous remercier de votre excellent travail, de votre implication et de votre professionnalisme qui assurent une prise en charge de grande qualité à nos clients. Il va sans dire que je compte sur vous pour maintenir cette excellence dont vous avez toujours fait preuve. J’espère vous voir accueillir la nouvelle composition de votre Direction, à savoir : Montserrat, Arnaud et moi-même, avec compréhension et bienveillance, et conserver dans vos relations avec elle l’accent de liberté et d’amitié que vous aviez jusqu’à présent.

Vous savez tous aussi bien que moi, qu’un bon climat dans une entreprise ou dans une équipe, dépend de nombreux facteurs qui jouent les uns sur les autres, ou plus exactement d’un équilibre entre eux. C’est pourquoi une bonne ambiance est si fragile. L’intérêt du travail y tient un rôle aussi important que le niveau de salaire, le comportement de la Direction est aussi fondamental que la qualité des rapports entre collègues, et ainsi de suite. Toutes ces relations multiples, variables, créent l’harmonie ou le malaise. Si l’idéal est difficile à atteindre, vous prouvez que l’on peut s’en approcher, et que c’est par l’effort individuel de chacun, à tous les niveaux, que nous pouvons y parvenir.

C’est de l’ensemble des collaborateurs et de la Direction — et donc de nous — que dépend le sens donné au travail. Car c’est bien notre engagement, notre disponibilité pour les autres et nos relations interpersonnelles, qui vont déterminer si nos activités vont nous écraser ou si elles pourront être épanouissantes et source de joie.

C’est de notre entreprise — et donc de nous — que dépend le climat, composant important de notre vie.

Car une entreprise est bien plus que des capitaux, des locaux, des meubles, des rapports ou que sais-je encore; une entreprise c’est aussi une association d’hommes et de femmes qui y consacrent une large part de leur vie et y joue en même temps leur destin. Il est donc fondamental que satisfaction et joie l’emportent sur l’amertume et les conflits qui mènent au désespoir. Une entreprise « humaine », telle que la SISP S.A. n’est autre qu’un monde en réduction, avec les mêmes règles générales, les mêmes obligations, le même rapport entre le bien et le mal. C’est pourquoi, si nous nous contentions d’appliquer la simple loi de l’optimisation des résultats ou de la rentabilité, nous serions en opposition avec notre vocation humaine et, à plus ou moins court terme, courrions à notre perte. Pour assurer son évolution, nous devons nous souvenir qu’elle est faite par des femmes et des hommes, pour des femmes et des hommes, qui doivent être heureux d’y travailler. C’est à nous, quotidiennement, de tout mettre en œuvre pour humaniser l’entreprise.

Je n’exagère en rien si je vous affirme que notre souci n°1 est de faire en sorte que notre entreprise soit réellement « humaine ». Nous tenons à collaborer avec des personnes conscientes de leur rôle. Nous pensons que nous avons des devoirs envers chacune d’entre elles. C’est pourquoi nous considérons chacun avec sa dignité, sa position et son avenir social au sein de l’entreprise, afin de renforcer sa personnalité et son sens des responsabilités. Nous nous efforçons de répondre à son attente, et de contribuer à son développement et à son épanouissement. Nous nous appliquons à humaniser les tâches, à améliorer le travail en commun, à faciliter les relations interpersonnelles ainsi que les rapports hiérarchiques.

Vous aurez pu constater que, sans être parfaites, les relations humaines à l’intérieur de notre entreprise étaient plutôt satisfaisantes; je souhaite que chacun prenne à cœur de les améliorer encore.

2019-2020 sont et seront des années marquées en grands chantiers. Voilà de beaux challenges et d’ambitieux objectifs ! Il ne tient qu’à nous d’atteindre ces objectifs.

Quand je dis « nous », j’implique la Direction, qui doit utiliser largement la délégation de responsabilités, ainsi que les collaborateurs, qui, tels que vous Mesdames et Messieurs, sauront — j’en suis sûr — relever le défi.

Quant à toi, cher Papa, je suis persuadé que tu seras capable d’utiliser le temps mis à disposition par cette retraite à venir — retraite bien méritée — pour la rendre unique, comme vous avez su, Maman et toi, rendre la SISP S.A elle aussi, unique.

                                                                                                                        Johann Caffaro

                                                                                                                 Directeur de la SISP SA