27 Juil

L’été et les vacances arrivant, une thérapeute de Pleine Conscience a organisé une sortie particulière.

Départ à 8h30, direction Rebeuvelier pour le sentier pieds nus K. 

Le temps est de la partie, nous arrivons à 10h, il n’y a personne. Le lieu est calme et seul le son des cloches des vaches et le chant des oiseaux troublent le silence.

Nous débutons la balade pieds nus, alternance de sensations plus ou moins agréables. On marche sur des cailloux de différentes formes, de différentes tailles, des lisses, des rugueux, des pointus et des ronds. On trempe les pieds dans de l’eau qu’on ne pensait pas si froide, on marche dans de la boue.

A certains moments, des souvenirs d’enfance refont surface et nous essayons de garder en mémoire les compétences de « non-jugement » et « l’esprit neuf du débutant », afin de pouvoir vivre l’expérience dans l’instant présent.

A d’autres instants, il faut faire preuve de courage et se faire confiance, par exemple lorsqu’il y a une parcelle de chemin faite avec des bouteilles de verre, des questions comme «  vont-elles casser ou non » surgissent ou lorsqu’il s’agit de mettre les pieds dans des bassins d’eau trouble et qu’on ne voit pas le  fond.

Tout au long de cette promenade, les sens sont en éveils et en plus des sensations corporelles, nous sommes attentifs aux différents parfums des plantes, aux sons et à tout ce que nous pouvons voir.

Les clients sont ravis de cette découverte. Ils expriment une certaine fierté d’avoir dépassé leur appréhension et d’avoir tenté cette expérience. Au final, ils trouvent le parcours trop court et aimerait que cela dure plus longtemps.

Lors de cette balade, il y a un sens que nous n’avons pu travailler, qu’à cela ne tienne ! Prochaine étape, à 30 minutes du sentier pieds nus  K, Courtelary.

Ainsi nous pourrons travailler sur le sens du goût en pleine conscience dans l’entreprise familiale de chocolat.

Nous débutons la visite par le pique-nique, puis nous recevons du chocolat dès le passage en caisse. La visite est instructive et nos papilles sont mises à contribution. Au long du parcours, des expériences gustatives et olfactives nous sont proposées. Au final, les clients se rendent compte que de faire ces dégustations en pleine conscience, fait qu’ils sont vite écœurés, qu’ils profitent plus de ce qu’ils ingèrent et qu’ils ne se rendent pas malade car ils écoutent plus leur sensations physiques.

Nous avons passé une très belle journée, riche en découverte et dans l’instant présent, en faisant taire les ruminations et les autojugements.

 

Elodie Pesenti, Thérapeute à la SISP SA